25juin2022

header-actual2

 
Education
Education

Education

Le projet d’école de l’ADH à Mushapo devrait assurer une bonne éducation des élèves et permettre d’envisager un avenir meilleur au village. L’enseignement est offert gratuitement par ADH afin que les enfants issus de familles pauvres puissent en bénéficier. Avec des enseignants appropriés l’ADH s’efforce d’établir une bonne relation de supervision, de sorte que les enfants soient favorisés en fonction de leurs besoins. Le programme scolaire de l’école, officiellement reconnue, est basé sur les directives de l'État, cependant la langue d'enseignement est dès la première classe le français.

Déc 2021

Heureusement, aucune interruption des cours n'est nécessaire

Dieu merci, le coronavirus n'est pas aussi répandu au Congo que dans d'autres pays, de sorte que notre école peut rester ouverte et que les cours sont assurés. ADH continue de payer les enseignants, mais nous espérons que cette responsabilité sera bientôt reprise par le ministère de l'Éducation, puisque notre école est enregistrée depuis le début comme école publique.
Heureusement, aucune interruption des cours n'est nécessaire
Mar 2021

L'école de Mabala peut reprendre après un bref verrouillage en janvier

Mabala étant situé dans une zone où le virus Corona n’était pas aussi répandu, le gouvernement congolais a autorisé la réouverture de toutes les écoles de cette région après une courte fermeture en janvier. Nous en sommes très reconnaissants, car dans les zones rurales du Congo, il n’existe pas de communication en ligne pour les écoles comme dans les pays développés ou dans certaines écoles publiques de Kinshasa.
L'école de Mabala peut reprendre après un bref verrouillage en janvier
Déc 2020

In search of solid funding for school operations in Mabala

In the developed countries, when the schools close, lessons continue online. This is not possible with Congolese schools in the countryside, as children have no access to electricity, the necessary equipment or the internet. Another obstacle with schools in Congo is the problem that in newly set up schools the teachers do not receive a salary from the government, especially with secondary schools in the countryside, like ours in Mabala. Instead, the students have to pay tuition. Since we want to offer free school lessons to children from poor families, we try to avoid that their parents have to pay school fees, which means, we have to find other ways to pay the teachers. ADH is paying half the salaries for the 15 teachers and school director, while our partner organization BBK is supposed to pay the other half. Unfortunately, this has been a struggle and we are trying to find a solution. One way we hope to supplement the teachers’ salaries is by encouraging them to do agriculture on our 40-hectare property around the school buildings
In search of solid funding for school operations in Mabala
Oct 2020

School operations resume after nationwide school closures

Like in most parts of the world, Congo too was overshadowed this year by the COVID 19 virus. All the schools and universities were closed since March. Thankfully, the schools in Congo opened again in October. We are very grateful for this as in some other countries schools were shut down again after some time due to a new surge of the virus.
School operations resume after nationwide school closures
Sep 2020

A little support at the start of the new school year for the school in Tshikapa

We were able to support our Tshikapa School a little bit to get started in the new school year; director Pierre is very thankful for any help we can give him. The Mushapo School is running independent from us.
A little support at the start of the new school year for the school in Tshikapa
Mai 2020

Qui doit payer les frais de fonctionnement des cours ?

Si vous construisez une école au Congo et l'enregistrez auprès du ministère de l'éducation, comme dans notre cas avec l'école agro-vétérinaire ITAV ADH Mabala, cela ne signifie pas automatiquement que les enseignants sont payés par l'État. Depuis le début de l'année 2020, le nouveau gouvernement du Congo offre officiellement plus d'enseignement primaire gratuit. Si, en revanche, une nouvelle école secondaire est ouverte, comme notre école de Mabala, cela signifie que les parents doivent d'abord payer les frais de scolarité. Mais si vous voulez offrir une éducation gratuite, comme nous le faisons avec raison, vous devez trouver un autre moyen de financer les salaires des enseignants. Au début, notre organisation partenaire BBK payait les enseignants, mais elle n'était plus en mesure de le faire. Depuis avril 2019, ADH a repris ce projet de loi, ce qui signifie une énorme pression pour nous. Bien que le projet agricole rattaché à l'école contribue déjà à l'entretien de l'école, il est loin de pouvoir couvrir tous les coûts. C'est pourquoi nous espérons et faisons de notre mieux pour que l'État paie bientôt ses propres enseignants, puisqu'il s'agit d'une école publique. Le blocage dû à la pandémie de COVID 19 rend la question du financement d'autant plus urgente.
Qui doit payer les frais de fonctionnement des cours ?
Avr 2020

Enfermement dans notre école de Mabala

Depuis mars de cette année, toutes les écoles et universités de la RD Congo sont fermées en raison de la pandémie COVID-19. Comme pour le reste du monde, c'est une première pour le Congo et sa population, qui n'était pas du tout préparée à une telle urgence. Il y a une grande différence entre la campagne congolaise et le monde développé. Sans une connexion Internet, les enseignants et les élèves de Mabala ne pouvaient pas poursuivre leurs études, comme le faisaient de nombreuses écoles dans d'autres pays.
Enfermement dans notre école de Mabala
Nov 2019

Formation pratique pour les étudiants de la branche vétérinaire dans une ferme voisine

Les étudiants de la branche vétérinaire se sont rendus à la ferme voisine de la société forestière locale SODEFOR, qui soutient de temps en temps notre projet, pour leur première expérience pratique.
Formation pratique pour les étudiants de la branche vétérinaire dans une ferme voisine

Page 1 sur 8

  2003 - 2004: Nous sommes arrivés au Congo Kinshasa après la guerre civile dévastatrice, avons importé notre troisième conteneur en Afrique et avons distribué des fournitures d’aide aux nécessiteux.

10e anniversaire d'Active Direct Aide

Circulaire

Si vous souhaitez recevoir des newsletters, veuillez nous envoyer un message.

Souscrire

Prendre contact

Avez-vous une question à nous poser ou des préoccupations ? Contactez-nous directement ! Nous vous remercions de votre message et tenterons de vous répondre le plus rapidement possible.

Prendre contact

Je veux aider

Vous voulez savoir comment vous pouvez nous aider au Congo ? En savoir plus sur la façon de nous aider.

Aider ADH