05mars2021

header-actual2

 

Avec nos rapports annuels, nous donnons chaque année, depuis 2000, un aperçu de l'état d'avancement de nos projets. En plus des rapports de synthèse pour le projet actuel, cette catégorie comprend également des projets déjà achevés. Ainsi, la carrière de la „Active Direkt Hilfe“ est tracée en Afrique. Pour notre projet actuel, nous publions régulièrement les derniers développements en détail.

Rapports annuels
Déc 2014

499 élèves et suite de la construction de l‛école

Les cours se sont bien déroulés durant toute l’année et le nombre d’élèves a continué d’augmenter. L’école élémentaire compte aujourd’hui 414 élèves qui vont à l’école gratuitement. Les habitants de Mushapo et des villages voisins nous ont demandé si l’on pouvait également enseigner le secondaire, ce que l’on a commencé à faire au courant de l’année avec 85 élèves. Considérant notre manque de moyens, les habitants ont proposé de payer les enseignants afin d’éviter que les enfants ne doivent aller à Tshikapa, à 65 km et sans transports en commun.

Un centre de formation a également été créé avec pour matière principale l’agriculture. Nos parcelles de terre et les connaissances de l’ingénieur Jean, expert agronome avec des années d’expérience – également à l’étranger sont tous deux les meilleurs prérequis pour ce projet. Ces étudiants reçoivent également des cours d’informatique pour lesquels l’école a fourni un ordinateur portable. Nous nous sommes aussi procuré une nouvelle photocopieuse pour la préparation des examens qui ont lieu trois fois par an. Jean a également recruté un nouvel enseignant, Jérémie, qui a fait ses études à Kinshasa et a déjà enseigné auparavant à Kamonia et Tshikapa. C’est un excellent professeur de français, il donne également des cours d’hygiène et forme les enseignants du primaire.

Le moment le plus marquant de l’année a été lorsque le chef principal Mungamba ordonna l’arrêt des travaux lorsque Jos était à Mushapo. Son secrétaire réquisitionna le matériel de construction et exigea une importante somme d’argent et des cadeaux. Les membres de notre association ADH Congo à Kinshasa - Gilbert et Mpona – ont essayé de faire changer d’ avis le ministre de l’éducation, H. Maker Mwangu, qui fut choqué par le comportement du chef et prit de suite les mesures nécessaires. En une semaine, tout ce qui avait été confisqué fut retourné, la construction a pu reprendre et aucun pot-de-vin n’a dû être payé !

La communication avec Jean à Mushapo fonctionne bien grâce aux téléphones portables et à internet. Nous sommes presque tous les jours en contact. Il a élaboré un planning avec des étapes de construction semaine après semaine; pour l’instant tout fonctionne comme prévu. Etant donné que les 70 sacs de ciments ont durci, lors de l’arrêt forcé des constructions, Jean s’est procuré du ciment en Angola qui était moins cher qu’à Tshikapa. Le deuxième établissement scolaire est déjà à moitié terminé et les premières briques du 3ème établissement sont en train d’être posées. Chaque établissement sera composé de 4 salles de classe pour un total de 10 salles de classe dans des constructions en brique en comptant les 2 salles du bâtiment déjà existant. Cela garantit le futur de l’école car les établissements scolaires provisoires dans les vieilles fermes ne tiendront plus très longtemps. Toutes celles qui n’ont pas été régulièrement réparées se sont effondrées ; c’est pour le cela qu’il est grand temps de déménager les locaux dans les bâtiments en briques.

En raison du faible approvisionnement en médicaments, nous avons déploré la mort d’enfants de professeurs et d’habitants du village. Le médecin de Mushapo a été mal formé et s’est enfui après avoir commis plusieurs erreurs fatidiques entrainant la mort des patients. Nous sommes à la recherche de soutiens financiers et d’une solution à ce problème.

Les prochaines étapes : terminer les deux autres établissements scolaires et réessayer notre projet terre. De cette façon, les élèves apprendront à mettre en pratique les techniques de l’agriculture. Ils apprendront ainsi comment gagner leur vie dans le futur. De plus, nous prévoyons de construire 7 maisons solides autour de notre terrain, dans lesquelles les enseignants venant de l’extérieur habiteront. D’autre part, cela permettra de protéger nos terres des voleurs. Etant donné que nous essayons de convaincre le gouvernement de rémunérer les enseignants avec un salaire minimum, la somme gagnée via notre projet d’agriculture devrait permettre de compléter leur revenu et de garantir la gratuité de l’école primaire.

Nos Rapports annuels

  Plutôt que de donner un poisson, apprendre aux gens à pêcher pour eux-mêmes - aider les gens à s’aider.

Les changements sont bons pour nous

Prendre contact

Avez-vous une question à nous poser ou des préoccupations ? Contactez-nous directement ! Nous vous remercions de votre message et tenterons de vous répondre le plus rapidement possible.

Prendre contact

Je veux aider

Vous voulez savoir comment vous pouvez nous aider au Congo ? En savoir plus sur la façon de nous aider.

Aider ADH

Circulaire

Si vous souhaitez recevoir des newsletters, veuillez nous envoyer un message.

Souscrire